Le Lauragais, entre Toulouse et Carcassonne est une terre que l’on traverse souvent sans y faire attention. Et pourtant, il mérite bien plus qu’un simple coup d’œil jeté distraitement depuis l’autoroute.
A quelques encablures de la Ville rose, les paysages baignés de lumière incitent à la sérénité et au repos, loin des rumeurs de la ville, à l’écart de la foule.
C’est cette belle escapade au départ de Toulouse que nous vous proposons.

En route !

Une escapade en « Pays de Cocagne », c’est découvrir le petit patrimoine rural, c’est tomber au détour d’un champ de tournesols sur un ancien moulin, c’est se promener sous les platanes du Canal…

Première étape, nous partons direction Les Cassès (Via l’A61 : 52 km, 50 minutes de route. A moins que vous n’empruntiez le chemin des écoliers via la D2 ou D1/D59, compter dans ce cas 1 heure de villégiature).

Fiche technique

Total itinéraire

Départ et arrivée de Toulouse
Option 1 (Ganguise) : 126 km en boucle
Option 2 (Belpech) : 171 km en boucle.

Durée moyenne

1 journée

Cibles

Tout public

Entrées payantes

1

Thèmes

Nature - Balade - Activités de pleine nature – Petit patrimoine

Le saviez-vous ?

Le Lauragais, c’est le Pays de Cocagne. Le vrai ! Terre opulente, qui fit la richesse de nombreuses familles languedociennes et toulousaines, grâce à la culture du pastel, pays de l’abondance et du bon vivre…

Le mémorial des cathares, Les Casses©Olivier Alvéar, Office de Tourisme de Castelnauday Lauragais

Le Mémorial cathare

Le village des Cassès était au temps du catharisme une place forte, fidèle au Comte de Toulouse. En 1211 les croisés assiègent le château et brûlent près de 80 hérétiques. En 2011, un mémorial élevé sur les hauteurs du village, rend hommage aux victimes de cette tragédie. Il expose les différentes dates et lieux de bûchers liés au catharisme dans la région. Le site offre une vue somptueuse sur le Lauragais.
Au cœur du village, les abords de l’église ont conservé quelques croix de pierre en forme de disque : ces belles stèles discoïdales typiques de la région sont antérieures à l’époque cathare.

Le partage des eaux

Après cette étape qui nous replonge dans l’histoire tourmentée du Lauragais, nous nous dirigeons vers un autre haut-lieu de l’histoire régionale : Le Seuil de Naurouze (13 km, 15 minutes de route).
Le Canal du Midi y est alimenté par la Rigole descendue de la Montagne Noire. Ici se trouve la ligne de partage des eaux entre l’Atlantique et la Méditerranée.
Obélisque de Riquet à Montferrand ©Office de Tourisme de Castelnaudary
Le seuil de Naurouze à Montferrand ©ADT de l'Aude
Des panneaux explicatifs permettent de suivre un parcours sous l’allée des platanes bicentenaires, le bassin octogonal, l’Obélisque de Riquet, les pierres de Naurouze.
Une balade très agréable.

Les moulins fariniers

Vous remarquerez vite les anciens moulins à vent, dont il reste encore de beaux exemplaires. Ils ont pendant des siècles accompagné la culture des céréales, grâce au célèbre vent d’Autan, donnant au paysage un air de Castille. A Castelnaudary, le Moulin de Cugarel se visite. Vous en trouverez également au Mas Saintes Puelles,Villasavary, Ribouisse ...

Moulin de Cugarel à Castelnaudary ©Office de Tourisme de Castelnaudary

Une auberge au bord de l’eau

Entre le Seuil de Naurouze et le village de Labastide d’Anjou (3 km), le Relais de Riquet est une petite auberge bien connue des amoureux du Canal du Midi, idéale pour votre pause déjeuner. Pour mettre en avant la qualité de leur restaurant au bord de l’eau, Hélène et Pascal en ont fait un « Bistrot de Pays » unique dans le Lauragais.
Pour accompagner le repas, Pascal, sommelier de formation, propose une belle sélection de vins à des tarifs très corrects, on peut lui faire confiance ! Arrêtez-vous au Port Ségala, installez-vous en terrasse sur le quai et regardez passer les bateaux. Vous qui cherchez l’authenticité, vous connaissez maintenant l’adresse.

Le Relais de Riquet sur les bords du Canal du Midi, Le Ségala©Office de Tourisme de Castelnaudary

Après avoir repris des forces, 2 options s’offrent à nous : une sportive et une insolite.

Le lac de la Ganguise, activité nautique ©Club de voile de Castelnaudary

La sportive

En route pour le lac de la Ganguise (10 km, 15 minutes de route).
L’équipe du Club de Voile vous fera partager sa passion pour la voile et les sports de glisse. Pour découvrir les grands espaces de cette étendue d’eau de 500 ha, vous pourrez louer un catamaran, un dériveur, un canoë et même un VTT si vous préférez le plancher des vaches.

 

Dans cet écrin de nature préservée, peut-être apercevrez-vous au détour d’une anse les habitants de cet immense plan d’eau que sont le martin pêcheur ou le héron cendré.

L’insolite

Cette étape nécessite un peu plus de route et nous emmène à Belpech, la route traversant les magnifiques coteaux de la Piège (depuis Labastide d’Anjou 35 km, 40 minutes de route).

Plantes aromatiques en Lauragais ©Céline Deschamps, PETR

Les Fleurilèges des collines et le Jardin d’étoiles sont nés de la passion de deux jardiniers.
Sabine Cros et Cyril Richard cultivent plantes et fleurs en parfaite harmonie avec Mère nature. Ils les transforment ensuite artisanalement en baumes, élixirs, tisanes, aromates… Ces deux amoureux de la nature et de sa magie vous invitent dans un voyage initiatique aux milles senteurs et vertus !
Découvrez leurs produits fabriqués au cœur même des collines cathares, et repartez avec vos huiles, infusions, eaux florales, et autres épices …
S’il vous reste un peu de temps, profitez-en pour découvrir le village de Belpech, sa belle église médiévale, les stèles discoïdales et les maisons à colombages…

Plantes aromatiques en Lauragais ©Céline Deschamps, PETR

Envie de prolonger ?

Vous êtes tombés sous le charme… Vous avez du mal à choisir parmi les options qui s’offrent à vous ? Profitez donc pleinement de cette escapade et organisez votre programme sur deux jours, pour une immersion complète et une véritable parenthèse.

Castelnaudary, le grand bassin
Le Cassoulet, une spécialité de l'Aude ©Philippe Benoist-Office de Tourisme de Castelnaudary

Rejoignez Castelnauday pour faire étape.
Allez flâner sur le Grand bassin récemment aménagé. La flèche de la Collégiale se reflète dans les eaux calmes du Canal du Midi, profitez de ce moment pour vous ressourcer.


Après avoir dégusté le célèbre cassoulet et passé une bonne nuit de repos, vous repartirez, en pleine forme, pour poursuivre votre périple.

Un hébergement sympa

la Coulée Douce

Séverine est une hôtesse hors pair qui vous accueillera dans sa maison construite en 1834 (une ancienne poterie), à 15 mètres du Canal du Midi (idéal pour les cyclistes) et à deux pas du centre-ville. La propriétaire vous donnera toutes ses bonnes adresses et vous dira où manger le meilleur Cassoulet ! Le petit plus ? De la vraie confiture maison pour le petit-déjeuner…inimitable !

Péniche le long du Canal du Midi ©Ailium Production-ADT de l'Aude