La mer Méditerranée

Un superbe cordon de 50 km de plage de sable fin protégé par le Conservatoire du Littoral abrite les stations balnéaires audoises.
Chacune vous propose son ambiance particulière et une palette d’activités.
Les amateurs de sports de glisse seront comblés, tout comme les randonneurs et férus de nature préservée qui découvriront le Parc Naturel Régional de la Narbonnaise.

Parc Naturel Régional de la Narbonnaise en Méditerranée

S'étendant sur une grande partie de la Narbonnaise en Méditerranée (environ 80 000 hectares), le Parc Naturel Régional de la Narbonnaise en Méditerranée est exceptionnel à plus d’un titre. Composé des Corbières maritimes et d’un vaste complexe lagunaire, il représente en France l’un des derniers grands sites naturels préservés, de cette ampleur et de cette diversité, en bordure de Méditerranée.

Cet espace riche d'une grande biodiversité abrite une flore et une faune d'exception, des espaces naturels, paysages de vignobles, villes et villages, territoires de vie aux multiples visages.

Le Parc propose une découverte douce du territoire (sentiers, sorties et hébergements nature et patrimoine, observation des oiseaux…). Près de 200 km de sentiers répartis en 30 boucles, 10 circuits du patrimoine, ainsi que 2 Sentiers de Grande Randonnée sont proposés aux marcheurs de tous niveaux avec découverte des villages.

Les Paysages

Un mot pourrait résumer les paysages du littoral méditerranéen audois : contrastes.
Tout d’abord contrastes dans les reliefs : à quelques km à peine à vol d’oiseau, l’on passe de la mer et des lagunes, vastes étendues d’eau saumâtre, appelées ici étangs (de Bages-Sigean, de La Palme, de Pissevaches) au massif des Corbières.
Les petits massifs de la Clape, et du plateau de Leucate bordent immédiatement le littoral. Les plaines, sont ponctuées de petites collines, recouvertes de pins d’Alep, aux formes douces souvent érodées par le vent.

Vallées et plaines occupées par la vigne, falaises dans les massifs, crêtes déchiquetées, collines douces, plateaux désertiques où la roche affleure et où apparaît au printemps une flore éphémère et discrète, vastes étendues sableuses, étangs et leurs marais, les paysages qui bordent la Méditerranée sont infinis et fortement contrastés.

Ce contraste est permanent entre entre sec et humide : îles baignées de soleil, plantées au cœur de l’étang de Bages – Sigean, plateau de Leucate qui plonge sa falaise abrupte au dessus de la mer, ou vignes qui descendent au bord des étangs…

Contrastes également entre les espaces désertiques et ceux marqués par la main de l’Homme. Dans les Corbières, villages, vignobles, forêts méditerranéennes et garrigues se partagent les grands espaces. Sur le littoral les stations balnéaires se sont développées mais de vastes et magnifiques étendues sableuses demeurent.