La Cité de Carcassonne

La Cité de Carcassonne est avant tout connue comme une ville médiévale fortifiée. Mais son histoire est bien plus ancienne : oppidum transformé au Ier siècle avant notre ère en ville romaine, la Cité devient au XIe siècle la possession de la puissante vicomté Trencavel qui domine alors le Bas-Languedoc. Au terme de la Croisade contre les Albigeois, la Cité, dotée de fortifications nouvelles, devient l'une des places fortes emblématiques du royaume, sur la frontière qui sépare la France et l'Aragon.

La construction de l'enceinte extérieure et la modernisation du rempart intérieur font de cette place une forteresse imprenable.
Avec le traité des Pyrénées en 1659 qui rattache le Roussillon à la France, la Cité perd cependant son rôle stratégique, laissant à l'abandon ses ouvrages défensifs. Au XIXe siècle, grâce à l'action conjointe des Carcassonnais et des Monuments Historiques qui confie sa restauration à Eugène Viollet-le-Duc, l'ancienne forteresse a recouvré sa physionomie passée. Elle est désormais inscrite par l'UNESCO sur la liste du Patrimoine de l'Humanité.

Elle demeure le plus formidable ensemble fortifié que l’on peut encore admirer en Europe. Une véritable anthologie de pierre : tout au long de ses trois kilomètres de remparts, au travers de ses 52 tours, de ses deux portes monumentales, de ses barbacanes, de son château et de sa Basilique, dans le labyrinthe de ses remparts crénelés, de ses escaliers, chicanes et poternes, se lit à livre ouvert toute l'architecture du Moyen Âge.

Sur la face ouest de la fortification prend appui le château construit au XIIème siècle par les vicomtes Trencavel, souvent dénomé le "Château Comtal". Sans cesse modifié au cours des siècles suivants, c’est une véritable « forteresse dans la forteresse », qui abrite de nos jours un musée lapidaire. Il présente une importante collection de vestiges provenant de la Cité et de la région : sculpture régionale depuis l'époque gallo-romaine au XVIIe siècle, stèles, sarcophages, chapiteaux, vasque de l'abbaye de Fontfroide (XIIe siècle), magnifique calvaire de Villanière (XVe siècle), peintures murales, statues, ...

La Basilique Saint Nazaire est achevée dans la première moitié du XIIe siècle. Remanié plusieurs fois, l’édifice allie harmonieusement les styles roman et gothique, et possède les plus beaux vitraux du sud de la France (XIIIe et XVe siècles). Elle perd son statut de cathédrale en 1801 au profit de l’église Saint-Michel situé dans la Bastide. Elle reçoit en 1898 le titre de Basilique.

Centre des Monuments Nationaux
Centre des Monuments Nationaux

Contact :
Châteaux et Remparts de la Cité de Carcassonne
1 rue Viollet-le-Duc - La Cité
11000 Carcassonne
Tél. : 33 (0)4 68 11 70 70 - Fax. : 33 (0)4 68 11 70 71
Email : cite.carcassonne@monuments-nationaux.fr
Internet : http://www.carcassonne.monuments-nationaux.fr