Espaces naturels

L’Aude recèle dans ses profondeurs des beautés secrètes que seuls les spéléologues confirmés peuvent apprécier. Est-ce à dire que ce monde à la fois passionnant et fragile est réservé à quelques rares privilégiés ? Non, bien sûr !
Découvrir les merveilles de l’Aude souterraine et éprouver les émotions et les plaisirs du spéléologue est évidemment possible grâce aux visites guidées dans les cavités aménagées.

Grotte de l'Aguzou

La Grotte de l'Aguzou est un site classé et protégé. La cavité est une grotte à l'état naturel, sans éclairage artificiel et sans aménagement excessif. Les visites se font toujours par petits groupes sur le mode d'une randonnée souterraine. Un véritable voyage dans le temps et l'espace du monde souterrain ! Le matériel est fourni : casque, éclairage, combinaison.

La diversité et la profusion minérale (aragonites, excentriques, cristaux triangulaires) font de la grotte de l'Aguzou, l'une des plus belles grottes d'Europe, un patrimoine géologique à préserver.

Gouffre Géant de Cabrespine

Dans les entrailles de la Montagne Noire, le patient travail de l'eau a creusé, des milliers d'années durant, une immense grotte. Vous visiterez le Gouffre Géant en toute quiétude depuis un cheminement de plain pied en belvédère. Le décor et le jeu de lumière en font un site exceptionnel.

De plus, le Gouffre géant de Cabrespine a acquis depuis sa découverte en 1968 une réputation internationale. Cet immense réseau de plus de 25 km est devenu un « classique de la spéléologie ». Ce site prestigieux n’est plus réservé aux initiés, il est désormais ouvert à un large public par le biais des circuits de découverte Safaris Souterrains, qui ne requièrent aucune compétence technique ou sportive particulière. Des commentaires sur l'histoire de la grotte et son évolution agrémentent le parcours.

Grotte de Limousis

Il s’agit de la plus grande grotte aménagée de l'Aude. Elle est constituée de 8 salles et d'une succession de 5 barrières stalagmitiques, dotée d'un concrétionnement très abondant. La dernière salle recèle un exceptionnel massif de cristallisations d'aragonites, désigné sous le nom de « Lustre », de 4 m de hauteur et de 10 m de circonférence.